Expulsions aux frontières de l'Europe: Lueur d'espoir à la CEDH

Santer, Kiri Olivia (February 2018). Expulsions aux frontières de l'Europe: Lueur d'espoir à la CEDH. Revue Vivre Ensemble(166), pp. 22-25.

Full text not available from this repository. (Request a copy)

Le 3 octobre 2017, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné l’Espagne pour avoir expulsé deux personnes de l’enclave de Melilla – territoire espagnol sur le continent africain – sans les avoir entendues sur leurs circonstances individuelles. Le 13 août 2014, les plaignants avaient franchi les barrières fortifiées qui entourent l’enclave et ont été sommairement expulsés au Maroc par la Guardia Civil espagnole. Cette dernière n’a considéré ni leurs circonstances individuelles, ni leur droit d’avoir recours à une quelconque procédure légale ou de protection, quel que soit leur statut. Les deux personnes n’étaient pas seules: des rapports attestent qu’elles auraient été plus de septante ce soir-là à avoir franchi les hautes barrières de l’enclave et à avoir été refoulées. Début janvier, l’Espagne a fait valoir son droit de renvoyer l’affaire devant la grande chambre de la CEDH. Il faudra donc patienter pour connaître le jugement final. Et s’il représente une bonne nouvelle pour les droits des personnes migrantes, la question des expulsions aux frontières internes et externes de l’Union européenne qu’il soulève reste brûlante.

Item Type:

Newspaper or Magazine Article

Division/Institute:

06 Faculty of Humanities > Department of Art and Cultural Studies > Institute of Social Anthropology

UniBE Contributor:

Santer, Kiri Olivia

Subjects:

300 Social sciences, sociology & anthropology

Language:

French

Submitter:

Kiri Olivia Santer

Date Deposited:

05 Nov 2018 09:17

Last Modified:

05 Nov 2018 09:17

URI:

https://boris.unibe.ch/id/eprint/120826

Actions (login required)

Edit item Edit item
Provide Feedback