Aktualisierung und Optimierung der Erosionsrisikokarte (ERK2) : Die neue ERK2 (2019) für das Ackerland der Schweiz : Schlussbericht

Bircher, Pascal; Liniger, Hanspeter; Prasuhn, Volker (2019). Aktualisierung und Optimierung der Erosionsrisikokarte (ERK2) : Die neue ERK2 (2019) für das Ackerland der Schweiz : Schlussbericht Bern: Bundesamt für Landwirtschaft

[img] Text
Erosionsrisikokarte 2019.pdf - Published Version
Restricted to registered users only
Available under License Publisher holds Copyright.

Download (8MB) | Request a copy

La nouvelle carte de risques d’érosion (CRE2 2019) de la Suisse se fonde toujours sur la Revised Uni- versal Soil Loss Equation (RUSLE), mais avec un nouvel algorithme de calcul et un autre logiciel. La RUSLE est un modèle d’érosion empirique montrant le risque d’érosion moyen à long terme en t ha -1 a -1 . Elle permet de relier des données de différente qualité grâce à sa conception modulaire en six facteurs. La CRE2 2019 utilise à cette fin quatre des six facteurs mentionnés afin de représenter le risque potentiel d’érosion en excluant les facteurs de la couverture et du mode de travail du sol, ainsi que les mesures de réduction de l’érosion (facteurs C et P). Les nouveautés par rapport à l’ancienne carte de risques d’érosion (CRE2) sont les suivantes : A) La nouvelle carte des blocs de parcelles se base désormais sur les nouvelles données du modèle topographique de paysage (TLM3D ; 2015 ; version 1.3) de Swisstopo. B) Divers algorithmes Multiple Flow ont été testés et évalués en profondeur sur la base du modèle numérique de terrain SwissALTI3D dans une grille de 2x2 m, en vue du calcul du facteur L (déclivité et longueur des pentes). L’approche MTFD de Seibert & Glynn (2007) avec le réglage de convergence 1.1 a été finalement choisie. C) Le calcul du facteur S (déclivité) reste largement inchangé. D) Le nouveau facteur LS ne se distingue pas de manière marquante au plan statistique de l’actuelle CRE2, mais se fonde sur le logiciel Open Source SagaGis. E) Le facteur K (potentiel d’érosion du sol) a été appliqué de manière semblable à la CRE2 actuelle au plan de la méthode, mais il comprend des données cantonales détaillées supplémentaires sur le sol. F) La nouvelle carte du facteur R (agressivité des précipitations) atteint des valeurs moyennes nette- ment plus élevées que le facteur R de l’actuelle CRE2. Cela s’explique par un changement de mé- thode et par une amélioration des données disponibles. Le risque d'érosion potentiel calculé dans la région du Frienisberg a été multiplié par les facteurs C et P. Il en est résulté le risque d'érosion actuel, qui a été comparé à la cartographie décennale des dommages causés par l'érosion dans la région du Frienisberg. Le modèle d'érosion a conduit à une surestimation massive de l'érosion des sols de l'ordre du facteur 5 et par conséquent, le risque po- tentiel d'érosion a été corrigé et reclassifié. La nouvelle ERK2 2019 corrigée diffère donc sensible- ment de l'ancienne ERK2 2010. La correction avec les facteurs C et P permet de calculer l'érosion actuelle du sol avec la nouvelle ERK2 2019. Ceci peut être comparé avec les valeurs indicatives lé- gales pour l'érosion tolérable des sols. La distinction entre les terres assolées et les prairies permanentes – et donc une CRE2 uniquement pour les terres assolées (y compris les prairies temporaires) – n’a pu être effectuée jusqu’ici que pour 19 cantons pour lesquels les données numériques correspondantes concernant chaque parcelle étaient disponibles. Une carte du potentiel de risque d’érosion des terres assolées est donc mainte- nant disponible pour ces 19 cantons. Environ 75% des terres assolées de Suisse ont ainsi été saisies à la parcelle près. La perte potentielle moyenne de sol à long terme pour ces surfaces est d’environ 17 t ha -1 a -1 . Pour les sept autres cantons, la différenciation entre les terres assolées et les prairies per- manentes repose entre autres sur des données satellites (Fcover 300m, MODIS). La qualité des don- nées est nettement moins bonne dans ce cas. En plus de la carte des risques d’érosion, une carte des lignes d’écoulement pour le ruissellement sur les surfaces agricoles est mise à disposition sur la base du facteur L. Un nouvel outil Facteur C prenant en compte l’exploitation (assolement et travail du sol) a été déve- loppé. Il s’agit d’une version alpha disponible sur une machine virtuelle. Une application web servant à connecter l’outil facteur C avec la nouvelle CRE2 2019 est en cours de développement.

Item Type:

Report (Report)

Division/Institute:

08 Faculty of Science > Institute of Geography > Geographies of Sustainability > Unit Land Systems and Sustainable Land Management (LS-SLM)
08 Faculty of Science > Institute of Geography > Geographies of Sustainability
08 Faculty of Science > Institute of Geography
10 Strategic Research Centers > Centre for Development and Environment (CDE)

UniBE Contributor:

Bircher, Pascal and Liniger, Hanspeter

Subjects:

900 History > 910 Geography & travel
500 Science > 550 Earth sciences & geology

Publisher:

Bundesamt für Landwirtschaft

Funders:

[UNSPECIFIED] Federal office for agriculture

Language:

German

Submitter:

Pascal Bircher

Date Deposited:

12 Dec 2019 08:08

Last Modified:

12 Dec 2019 08:08

Related URLs:

BORIS DOI:

10.7892/boris.132878

URI:

https://boris.unibe.ch/id/eprint/132878

Actions (login required)

Edit item Edit item
Provide Feedback