Évaluation: l’indépendance à l’épreuve de la relation entre mandants et mandataires

Mavrot, Céline (2016). Évaluation: l’indépendance à l’épreuve de la relation entre mandants et mandataires. LeGes - Gesetzgebung & Evaluation, 27(1), pp. 83-89. Schweizerische Bundeskanzlei

Full text not available from this repository. (Request a copy)

L’article suivant rend compte des résultats d’un atelier tenu à l’occasion du
congrès 2015 de la SEVAL. L’atelier portait sur l’indépendance des évaluateurs et des évaluatrices du point de vue de leur relation avec les commanditaires de l’évaluation. Sur la base d’un exemple de mandat concret présenté par deux intervenants – l’évaluatrice ainsi que le conseiller d’État mandant de l’évaluation en question – les différents garde-fous contractuels, communicationnels et procéduraux aptes à garantir une pleine indépendance de l’évaluation ont été discutés. Il en est ressorti que quatre dimensions étaient cruciales pour le succès de la démarche : les conditions-cadres de l’évaluation, la récolte des données, les relations avec les évalués, ainsi que la phase de restitution des résultats.

Item Type:

Journal Article (Further Contribution)

Division/Institute:

11 Centers of Competence > KPM Center for Public Management

UniBE Contributor:

Mavrot, Céline

Subjects:

300 Social sciences, sociology & anthropology > 320 Political science
300 Social sciences, sociology & anthropology > 350 Public administration & military science

ISSN:

1420-2395

Publisher:

Schweizerische Bundeskanzlei

Language:

French

Submitter:

Céline Mavrot

Date Deposited:

13 May 2016 13:49

Last Modified:

12 Jan 2017 16:26

URI:

https://boris.unibe.ch/id/eprint/81873

Actions (login required)

Edit item Edit item
Provide Feedback