La Ville européenne dans la littérature fantastique du tournant du siècle (1860-1915)

Fournier Kiss, Corinne (2007). La Ville européenne dans la littérature fantastique du tournant du siècle (1860-1915). Lausanne: L'Age d'homme

Full text not available from this repository. (Request a copy)

L’ouvrage trouve son point de départ dans la constatation que, à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle, le fantastique en littérature ne se contente plus des châteaux isolés et des régions reculées qui jusque-là lui étaient impartis, mais qu’il se met impudemment à envahir le cadre même par excellence de la modernité : la ville. Or, comment concilier les principes de rationalisation, d’intellectualisation, de visibilité et de lisibilité sur lesquels repose la ville du tournant du siècle – et le fantastique qui, par définition, réclame pour se déployer que des zones d’ombres et de mystères soient préservées ? Pour tenter de dénouer ce paradoxe, l’auteure recourt à une méthode résolument interdisciplinaire : les textes littéraires, puisés dans les ères linguistiques européennes les plus variées (allant du français au tchèque en passant par l’anglais, l’allemand, le russe, le hongrois), sont non seulement analysés à la lumière des outils de la théorie de la littérature, mais encore sans cesse contextualisés et confrontés aux réflexions proposées par d’autres disciplines scientifiques (sociologie, urbanisme, philosophie, psychanalyse, histoire de l’art et de l’architecture, histoire des mathématiques). L’interlocuteur privilégié de cette démarche comparatiste est le philosophe allemand Walter Benjamin : la notion d’« allégorie », à laquelle il recourt pour désigner une manière de perception palimpsestique de la réalité dans laquelle l’Antique vient brusquement se superposer au Moderne, ainsi que l’opposition rigoureuse qu’il trace entre Erfahrung (expérience enracinée dans le temps et l’histoire) et Erlebnis (expérience momentanée sans contenu) fournit à l’auteure les clés essentielles pour une définition nouvelle et originale du fantastique moderne. La perception fantastique, ou perception allégorique de la modernité, serait en fin de compte une tentative de se ressaisir, de manière si fugitive et si partielle soit-elle, de l’Erfahrung sérieusement mise à mal dans la ville du tournant du siècle au profit de l’Erlebnis.

Item Type:

Book (Monograph)

Division/Institute:

06 Faculty of Humanities > Department of Linguistics and Literary Studies > Institute of French Language and Literature

UniBE Contributor:

Fournier Kiss, Corinne

Subjects:

100 Philosophy > 150 Psychology
100 Philosophy > 190 Modern western philosophy
400 Language > 440 French & related languages
400 Language > 490 Other languages
500 Science > 510 Mathematics
700 Arts > 710 Landscaping & area planning
700 Arts > 720 Architecture
800 Literature, rhetoric & criticism > 820 English & Old English literatures
800 Literature, rhetoric & criticism > 830 German & related literatures
800 Literature, rhetoric & criticism > 840 French & related literatures
800 Literature, rhetoric & criticism > 890 Other literatures

ISBN:

978-2-8251-3742-0

Publisher:

L'Age d'homme

Language:

French

Submitter:

Corinne Ingrid Fournier Kiss

Date Deposited:

16 Aug 2017 11:07

Last Modified:

16 Aug 2017 11:07

URI:

https://boris.unibe.ch/id/eprint/98741

Actions (login required)

Edit item Edit item
Provide Feedback