Le personnage de la femme-artiste chez l'écrivain polonaise Narcyza Żmichowska (1819-1876): Helusia héritière de Corinne et de Consuelo

Fournier Kiss, Corinne (1 July 2015). Le personnage de la femme-artiste chez l'écrivain polonaise Narcyza Żmichowska (1819-1876): Helusia héritière de Corinne et de Consuelo (Unpublished). In: George Sand et ses consoeurs: la femme artiste et intellectuelle au XIXe siècle. Verone. 1er Juillet 2015.

Full text not available from this repository. (Request a copy)

Si les hommes bénéficient d’emblée de mythes (Pygmalion, Orphée) qui légitiment et motivent leur créativité, il faut attendre Corinne (1807) de Mme Staël et Consuelo (1842) de George Sand pour que le mythe de la femme créatrice trouve enfin, dans la littérature européenne, à se concrétiser et à se développer sous la forme de Künstlerromane féminins. Corinne la poétesse et Consuelo la cantatrice sont devenues des exemples littéraires non seulement pour les femmes victoriennes, comme le montre par exemple le livre de Linda Lewis intitulé Germaine de Staël, George Sand and the Victorian Woman Artist, mais également pour les femmes polonaises issues des classes favorisées - qui lisaient d’ailleurs couramment en français. En effet, même si elles ont été officiellement décriées par la critique conservatrice polonaise pour leur « immoralité », George Sand et Mme de Staël ont été lues, bien lues et même beaucoup lues par leurs contemporaines polonaises - comme le témoigne la correspondance de ces dernières, dans laquelle elles ont moins de peine à se livrer. Le thème de la femme artiste déchirée entre la carrière publique et la vie privée, tel qu’il est représenté dans Corinne et dans Consuelo, a en particulier attiré toute leur attention et suscité chez les femmes écrivains le désir d’apporter de nouvelles manières de résoudre ce conflit. Dans cette communication, le Künstlerinroman polonais Książka Pamiątek (Livre de souvenirs, 1846) de Narcyza Żmichowska fera l’objet d’une analyse comparative détaillée avec les deux Künstlerinromane français dont par ailleurs il se réclame. Nous dégagerons d’abord les points communs aux trois romans, et travaillerons en particulier sur l’opposition marquée entre une conception de l’art comme improvisation, défendue par Helusia, Corinne et Consuelo (conception qui renforce ainsi l’identification communément établie entre la femme et la „nature”) - et une conception de l’art plus proprement „masculine” basée sur l’étude et la „culture”. Nous nous efforcerons ensuite de dégager l’originalité de la réponse de ce roman à la question de savoir si l’amour et le génie artistique sont compatibles ou non dans la vie d’une femme du XIXe siècle.

Item Type:

Conference or Workshop Item (Paper)

Division/Institute:

06 Faculty of Humanities > Department of Linguistics and Literary Studies > Institute of French Language and Literature

UniBE Contributor:

Fournier Kiss, Corinne

Subjects:

800 Literature, rhetoric & criticism > 840 French & related literatures
400 Language > 440 French & related languages
700 Arts > 780 Music
800 Literature, rhetoric & criticism > 890 Other literatures

Language:

French

Submitter:

Corinne Ingrid Fournier Kiss

Date Deposited:

26 May 2020 14:52

Last Modified:

05 Jun 2020 10:58

URI:

https://boris.unibe.ch/id/eprint/144257

Actions (login required)

Edit item Edit item
Provide Feedback